les interdits…

De jolis mots depuis mon enfance j’ai évoqués,

soudain, avec des gros mots, je me suis mise à parler,

de plus en plus, je les ai prononcés avec facilité,

ma voix, ma bouche, mes tripes se débloquaient

les adultes me disaient que c’était interdit,

mais la tentation était trop forte dans mon esprit.

 

Dans les magasins, les jouets sont à portée

je les prenais, je les utilisais pour jouer,

de rayons en rayons le tour je faisais,

les uns après les autres je les touchais,

les adultes me disaient que c’était interdit,

mais la tentation était trop forte dans mon esprit

 

A quelques pas, encerclée d’arceaux entrecroisés,

si aplatis qu’ils ne sauraient servir à jouer au croquet,

la pelouse fraichement tondue, je caresse le gazon

de la pointe de ma chaussure je marche à tatillon,

sur un panneau il était bien marqué interdit,

mais la tentation était trop forte dans mon esprit.

 

L’eau jaillissait violemment depuis le sommet,

de mes habits je me suis dénudée,

les goûtelettes de partout rebondissaient,

de tout mon corps, j’ai plongé,

sur un panneau il était bien marqué interdit,

mais la tentation était trop forte dans mon esprit.

 

Le nombre d’interdit est considérable,

ils croisent tous les jours nos chemins,

ils en rajoutent dès l’aube le matin,

mais parfois aller au delà de l’interdit est si agréable… »

Agnès

 

 

 

 

 

 

 

13 réflexions au sujet de « les interdits… »

  1. Comme c’est vrai Agnès, j’en brave souvent des interdits en prenant plaisir à dépasser les conventions. mais toujours en respectant les autres et en veillant à ce qu’ils n’en pâtissent pas. Belle journée

  2. Comme c’est vrai Agnès, j’en brave souvent des interdits en prenant plaisir à dépasser les conventions. mais toujours en respectant les autres et en veillant à ce qu’ils n’en pâtissent pas. Belle journée

  3. sujet bien plus délicat et difficile qu’il n’y parait …
    il y a bien peu d’enfants qui n’ont jamais envie de franchir les limites. Mais si on repousse les limites, on repousse aussi les transgressions vers l’inacceptable. entre tout interdire et ne rien interdire, il y a peut-être des espaces à (re-) visiter ???
    belle fin de semaine

  4. sujet bien plus délicat et difficile qu’il n’y parait …
    il y a bien peu d’enfants qui n’ont jamais envie de franchir les limites. Mais si on repousse les limites, on repousse aussi les transgressions vers l’inacceptable. entre tout interdire et ne rien interdire, il y a peut-être des espaces à (re-) visiter ???
    belle fin de semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *