Archives

l…elle… la fin d’une “brêle”

Je creuse un grand trou avec ma pelle

pour savoir si le centre de la terre est pareil

aux images, dans les livres, qui sont belles

en creusant,  je ne vois aucune merveille.

Des pierres, de la terre, et voici que la grêle

se met à tomber, je lâche tout, je me gèle

dans mon trou, me voici bien, tiens, ma belle,

je ne peux remonter, j’ai trop creusé depuis la veille….

Agnès

Y dans la communauté des nuls

abecedairepaysvillesetc[1] - Copie

 

YAOU !

le Y est parmi nous !!!

Il saute le Y sur un pied

jette le ballon sans ricoché.

Mais qui vois je sur le terrain,

YANGA MBIWA Mapou,

il saute, il se replie, il devient mou,

file, enquille, va, oui, c’est bien…

YALY assis à mes côtés,

me regarde les yeux écarquillés,

il me revoit en YOUGOSLAVIE,

où d’un jeu, j’en prenais vie.

Même le YUCCA, qu’il tenait,

me contemplait d’un air désabusé,

et moi, je continuais à crier,

pour un but ou un ballon mal lancé.

Quelle partie ! mon YAOURT, je mange

avant de partir à YAMOUSSOUKRO

avec notre YOMA de couleur orange,

Son pays, je peux le dire : il est beau.

Mais avant, de prendre la longue route,

pour se détendre… une séance de YOGA,

l’horrible Y n’a qu’un pied mais deux bras,

Et… pour ma peine… aucune tête, je ne lui rajoute…

ainsi j’écris à la fois au présent, à la fois au passé

afin que ce Y… je puisse l’oublier..”

Agnès

 

 

 

 

 

LE JEU CONTINU… LA LETTRE R

abecedairepaysvillesetc[1]

 

Et je passe de la lettre L à la lettre R….

 

Bien en retard, je suis.

Mais dans ma courte histoire, car ce soir, me voilà bien pressée… Je vous raconte quelque chose de simple, et après, à vous de créer…

“Depuis des années, tous les vendredis matins,

ROMAIN, vieillit et parcourt le même chemin,

De ROME, il traverse pour se rendre en ROUMANIE,

Longue est la distance, mais continuons mes amis…

REGRATTIER, il emmène ses RADIS,

ses closes ROSES et tous ses fruits,

dans son avion, avec son RATON LAVEUR,

Mais non, il n’a ni citroën, ni RENAULT.

Vous y êtes ? Auriez vous en tête l’image de ce tableau ?

Alors, pourquoi ne pas le peintre comme Auguste RODIN…”

Agnès

 

jeu annuaire pour les nuls : la lettre k

boutonapln[1]abecedairepaysvillesetc[1]

Sous une pluie d’automne attristé,

Karla, le nez sur sa fenêtre,

du Kénya, se mit à penser 

à travers le kniphofia ou l’hêtre.

Sur les murs de sa kitchnette,

elle a accroché des photos de kangourous,

de kiwis, des kakis, des paquerettes,

mais son rêve kidnappait son esprit fou.

Elle ne pouvait partir, elle était kieffère,

n’avait qu’un trop petit salaire,

Justus kyalo, et ses œuvres bleus,

dans ses mots, elle émettait des vœux.

Ce peintre, d’inspiration nubienne,

grande fresque en hommage aux dames

des danseurs en mouvement de flamme,

A des kilomètres… son cœur se remplit de peine.

Derrière sa fenêtre, une larme perlait,

Koeur la petite, elle ne quittera,

tout petit village, sans kiosque, où elle est née…

Mais au fond d’elle, une petite voix,

lui dit tout bas : ne désespère pas Karla….”

Agnès

 

 

 

 

 

JEU ANNUAIRE POUR LES NULS : la lettre F

abécédaire pays, villes etc...sur l'annuaire blog pour les Nuls

 

 

Je parcourais ma route dans ma ferrari

à la radio, en France, une histoire en résumé,

où depuis se sont écoulées des décennies,

dans un village dénommé Fislis.

 

Elle concoctait avec des fenouilles des potions,

quelques fraises pour donner un goût sucré,

Fleurette, faiseuse de bonne aventure, avait un don,

mais au 16è siècle, sorcière était elle surnommée.

 

Son chat noir guettait, se blottissait  sous les faitières,

mais quand Johannes Faustus apparaissait,

l’animal poilu allait se faire librement caresser,

de son xème sens, ses facultés en lui, il ressentait.

 

En cachette, tous les gens du village lui rendait visite,

lui apportant des poules, des faisans, ou des marguerites,

Fleurette voyait de bons et de mauvais présages,

mais un jour, elle vit, pour elle, la fin de sa propre image.

 

Elle partit sur le fleuve de Fensh, avec ses bougies,

sa magie, son faitout, emmaillotée dans un drap,

au milieu de l’eau, tous les fantômes, elle appela,

mais, l’écho de sa voix retentissait dans le firmament.

 

Elle savait, Fleurette sentait la fin approcher,

sur les fagots du bûcher, elle saluait tous les étrangers,

ils n’ont cru en elle, une pythonisse ne peut exister,

ce jour, près de la forêt, regardez, Fleurette viendra vous saluer….

 

Je suis passée, sans le vouloir, près de la forêt avec ma ferrari,

un faisceau de lumière est apparu,

elle était devant moi, je ne suis descendue,

Fleurette m’a fait un geste, des années après, j’ai compris”

Agnès

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DEFI 131 : la chance

_72147496452

 

Deuxième défi numéro 131 proposé par Martine….

 

 

 

Novice dans le jeu…

 

Un soir, la seule fois où j’ai joué dans un casino

me voici partie avec des copines en métro,

des machines, un peuple, des sonneries,

je parcours les grandes salles, là et ici…

 

Regardant les autres assis, jouant,

je n’osais bouger, je n’osais parler,

je n’osais prendre le devant,

ils étaient tous très concentrés.

 

Soudain, une machine m’appelle,

ma tête se retourne à deux fois,

étonnée, je me dirige vers elle,

mon cœur me dit “ressens et crois”.

 

Je ne comprenais rien en ce jeu

des carottes, des choux fleurs et lapins

mais que devais je faire, enfin !

taper sur des touches couleur feu…

 

Je tapais, je tapais et tapais encore

une sonnerie, une lumière, une pièce sort

puis deux, puis trois, une infinie,

un bol blanc, naturellement, je rempli.

 

J’ai gagné 500 francs, ce n’était pas rien,

je suis repartie sans avoir compris,

ce jeu, amusant les autres, les uns,

et à ce jour, novice, encore, je suis…”

Agnès

 

Jeu annuaire pour les nuls : lettre D

abécédaire pays, villes etc...sur l'annuaire blog pour les Nuls

PENTAX DIGITAL CAMERA

 

Un dôme représentait sa maison,

ses dessins noirs et blancsDakar ou Djibouti

Régions dans ses livres, loin de chez lui,

à travers elles, il imaginait des missions.

Dans son coffre, il emmènerait l’essentiel,

des daïkons, une photo de Daniel Balavoine,

pour offrir des couleurs, des graines de dahlia,

des dattes ? non, ils en possèdent déjà.

10485532_651898241573432_685901776618319489_n

Passant peut être sur le fleuve du Dra

il parcourait l’Afrique sur un dromadaire,

avec son dictionnaire spécialisé dans ses affaires,

soudain…, un bruit… il revient au Danemark, ici bas.

Envolé, son rêve d’acheter une Dodge nitro,

ses copains pensent qu’il souffre de ses maux,

dans son esprit, bien sûr, il n’en est rien,

il voudrait devenir docteurDamien.”

10406774_729408503769592_710068733489220987_n

Agnès

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

communauté des croqueurs de mots : défi 130 : l’herbe et le bêton…

Banksy par punknews - FlickR (cc-by-sa)
Aujourd’hui, dans les grandes villes nous revenons lentement, peut être trop lentement… à la nature.
 
Par la biodiversité : les plantes urbaines sont désormais un observatoire….
Les plantes sauvages rendent les villes plus agréables à vivre..
 
Tragus racemosus (L.) All. (bdtfx) par Olivier NAWROT
 
Les espaces verts tempèrent les canicules, participent à l’absorption des gaz à effet de serre, aident à la dépollution de l’eau et du sol et sont également essentiels au bien-être et à la santé des habitants.
De plus, la richesse de ces espaces dépend des surfaces qui leur sont consacrées, des modes de gestion qui leur sont appliqués et des connexions vertes qui les relient.
En effet, pour assurer leur pérennité, les plantes doivent pouvoir se déplacer en ville ceci grâce à la circulation de leurs graines et de leur pollen. 
C’est pourquoi les friches, les pieds des arbres d’alignement, les jardinières, les toits, les murs ou tout autre interstice urbain sont autant de relais indispensables pour assurer la continuité entre les populations de plantes des squares ou des jardins, des bords de route ou sur le creux des trottoirs….
 
 
sauvages_1
 
Mais malheureusement, nous, nous avons tout de même connu la dégradation des paysages… 
 
béton, béton, béton…!!!
 
Et Jann l’exprime si bien….
 
DE L’HERBE AU BETON paroles de Jann Alexander
 
“Où sont les champs d’autrefois
Etendus à perte de Vue
Les lapins et les cabanes,
Le fermier qui a trop bu

Où sont les sentiers de terre
Les dames en robe à vélo
Où sont partis les gitans?
Dans des pièces où il fait chaud …

Le Monde Change, mon Ami (e)
Le monde change si vite,
Au-dessus les avions,
On passe de l’herbe au béton,
Le Monde change trop vite
Cher(e) ami (e) (bis)

Où est la rivière dorée,
Par les éclats d’un été,
Les grosses vaches quittent nos prés,
Fini les bals de clair de lune,

A quoi bon s’apitoyer,
Cette époque a bien vécu,
Il nous faut une page tournée,
Mettre les pieds dans l’Inconnu(e)

Qui a dit qu’une autoroute
Etait comble de laideur ?
Qui a dit que tout ce qu’arrive, 
Compte forcément pour du beurre?

Prends garde à la Nostalgie, 
Celle-ci remue tes frayeurs,
Notre siècle est dynamique,
Ferme les yeux sur ta douleur …”

 
 
Peut être qu’un jour, tous les trottoirs seront recouverts de différents verts où nous pourrons marcher en caressant l’herbe sous nos pieds… Comme l’herbe qui pousse entre les rails des tramways dans certaines villes…
 
Peut être qu’un jour, toutes les villes prendront les moutons pour égaliser les herbes comme dans certaines villes…
 
Peut être qu’un jour…. Le vert de l’herbe recouvrira de sa plus belle couleur, le gris morose du béton…
 
3574_349_Bouillon-de-culture
 
Agnès
 
 
 
 
 

 

LE JEU ANNUAIRE POUR LES NULS : la lettre S

15477585-souris-verte-et-coche

 

Elle est jolie, tient, cette citation avec la lettre S…

 

“C’est quand le chat est repu qu’il dit que le derrière de la souris pue” Proverbe ghanéen….

 

Et pour me faire pardonner de cette vilaine citation, avec beaucoup, beaucoup d’humour, je vous propose de chanter avec moi….

 

“Une souris verte, qui courait dans l’herbe, je l’attrape par la queue, je la montre à ces messieurs,

ces messieurs me disent : tremper dans l’eau, tremper dans l’huile, elle fera un escargot tout bleu…

Je la mets dans mon chapeau, elle dit qu’il fait trop chaud, je la mets dans le placard, elle dit qu’il fait trop noir, je la mets dans ma culotte…

Qu’est ce qu’elle fait ?….. trois petites crottes…”

 

Avec ce S, je n’ai pas cassé trois pattes à un canard… ni celles de la souris…. bon allez, je vais parler d’elle…

 

“Eh ! toi ! oui, toi ! souris qui rit,

tourne souris, toute jolie,

toi qui fait tant de bruit,

tu grattes, tu grattes dans la nuit.

Les femmes sautent sur la chaise,

tu te balades en prenant ton aise,

fromage au milieu de tes moustaches,

avec un balai tout le monde te chasse….

Tu souris, tu passes… et tu repasses

en silence, de trous en trous, tu agaces,

mais sans toi, belle petite souris,

le chat s’ennuierait en pleine nuit !”

Agnès

 

 

 

 

 

JEU ANNUAIRE POUR LES NULS : la lettre N

Il me fallait trouver un mot, une citation, un proverbe avec la lettre N.

 

Ma vie est remplie en ce moment, d’où…

Pardonnez moi ! je suis en retard, je n’ai pas encore écrit de petits mots gentils pour la lettre M sur tous vos blogs…. Mais quel Numéro je suis !

Je ne suis pas dans les temps pour écrire un nombre de lettres avec la lettre N (mais quel est le numéro du placement de la lettre N?)…. 24 heures ne me sont pas suffisantes… le Nombre 48 sur mon réveil va bientôt apparaître !

Je devais partir pour mon travail… Pardonnez moi de cette absence auprès de vous, dont le nombre de jours fût important.

 

Un certain nombre d’entre nous, avons plein d’activités à accomplir !

L’autre me répond :”Face à cela, tu as oublié, Agnès, tous les numéros de téléphone”….

 

Nombre ? Nous avons dit Nombre ? Est ce bien le mot Nombre ?

Numéro ? Vous avez parlé de Numéro ? Est ce une succession de chiffres, le Numéro ?

 

 Voici les citations trouvées…

“L’essentiel était que j’ai votre numéro de téléphone télépathique” Julos Beaucarne

Et bien souvent…

“La force des femmes n’est pas dans ce qu’elles disent, mais dans le nombre de fois qu’elles le disent” Marcel Achard

 

Un sacré Numéro ce Nombre !

Alors en fait, nombre et numéro, je les ai écrit ou “dit “combien de fois ?

Peu importe le nombre, pour avoir réponse, il suffit d’obtenir mon numéro !”

Agnès