le temps

« Beaucoup ont hâte à ce que nous racontions notre vie.
Eh bien aujourd’hui, il ne me semble pas avoir fait quelque chose, j’ai pris le temps…
Mais prendre le temps est aussi important que de faire quelque chose. C’est une des choses que l’on peut prendre sans que l’on dise que nous l’avons volé.
Cela ne dure pas puisque le temps demande au bout d’un moment de le reposer.
Certains disent que le temps nous courent après. En faisant mon footing, je me suis retournée plusieurs fois, je ne l’ai pas vu courir. j’ai couru plus vite pour voir s’il me suivait mais que de temps perdu à gagner du temps.
Et méfiez vous en courant, ne laissez jamais le temps au temps, il en profite. et plus je courais, plus je m’éloignais et ma distance grapilla le temps.
Pour l’attendre, je me suis arrêtée, je me suis assise sur une pierre, je le guettais. Seulement plus j’attendais le temps plus je le perdais.
Je l’ai appelé, mais le temps n’attendait pas, il fuyait le temps, et sans retour.
Je suis restée sur ma pierre pour voir qui passait, les humains disent que le temps passe, le temps dit que les humains passent, parce que dans un footing on croit user le temps mais en vérité c’est le temps qui use.
Je ne l’ai pas revu, je suis restée encore sur ma pierre, ce que le vulgaire appelle du temps perdu est bien souvent du temps gagné, parce que, la course de ce footing je l’ai gagnée..
Je vais bien le rencontrer à nouveau ce temps et nous discuterons et si le temps n’arrange pas les choses, les choses arrangeront le temps….
De cet écrit, il m’a été raconté que c’était un art d’être fou de temps en temps parce que je passe tout de même tout mon temps à comprendre le temps.
Merci d’avoir pris votre temps à lire mon écrit jusqu’au bout, le temps de lire, comme le temps d’aimer, dilate le temps de vivre…
Et pour vous tous : le temps d’un bisou  » Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.