Archives

le jeu la lettre H….

top-chef[1]

 

Dans sa kitchnette Haykal,

pense à se rendre au bal,

chacun doit apporter un plat,

avec la première lettre de son prénom !

il va confectionner… vous verrez quoi,

avec son ami le héron.

 

Il réfléchit :

Haricot : non

Halouf : non

Hachis : non

Huitre : non

Hareng : non

 

Il tourne en rond, il tourne en rond,

regarde autour toute son habitation,

il en perd son haleine,

halte au feu ! une aubaine…

 

Aujourd’hui, pense t il, tout le monde est pressé

je vais confectionner un hors d’œuvre,

sans insérer de poulpe ni meme de pieuvre,

le H de chez nous, avec des aliments frais….

 

Hamburgers savoyards au lard fumé,

fondue d’oignons au Xérès et Tomme de Savoie 

pour la pate à buns : 

500g de farine T45 que vous aurez pris soin de tamiser
1 cuillère à soupe de sel
2 cuillère à soupe bombées de sucre en poudre
25cl de lait tiède
2 jaunes d’oeufs
La moitie d’un cube de levure de boulanger fraîche
100g de beurre mou
1 jaune d’oeuf dilué avec un peu d’eau pour la dorure
1 cuillère à soupe de graines de sésame grillées
1 cuillère à soupe de graines de pavot
 
Pour la sauce :

1 jaune d’oeuf
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
Huile d’arachide ou de tournesol
1 demie cuillère à café de vinaigre blanc
sel et poivre du moulin
1 cuillère à soupe d’oignonsfrits 
1 belle grosse échalote ou 2 moyennes
1 cornichon Malossol 
1 cuillère à soupe de sucre 
1 bouquet de ciboulette
 
pour la garniture : 

4 steaks hachés
2 oignons jaunes
1 cuillère à soupe de vinaigre de Xérès
1 cuillère à soupe de sucre en poudre
12 tranches très fines de lard fumé de Savoie 
8 tranches de fromage tomme de Savoie 
 
Ils ont gouté ses hamburgers savoyards,
 
sa recette ? bien sur, tout le monde le lui a demandé,
 
le H de son prénom lui a valu un vif succès….”
 
Agnès
 

jeu annuaire pour les nuls : recette avec la lettre C….

Citations…. : On doit mettre tout son Cœur dans la cuisine : (Rosa Lewis)

 

Le cœur, bien souvent, entend mieux que l’oreille (Sylvain Maréchal)

Au comble du bonheur ou au fond de la souffrance, le cœur a besoin d’un autre cœur (Henri Frédéric Amiel)

 

Rien de beau au monde comme un bon cœur (proverbe français 1862)

Entre les deux, mon cœur balance (Charles Guillaume Etienne)

Cœur déterminé et résolu, les conseils n’écoutent plus (proverbe espagnol 1659)

Enfer est dans un cœur vide (Khalil Gibran)

Tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeille (Charles Monselet)

Tout peut etre fouillé, mais les cœurs restent insondables (proverbe berbère 1997)

Estomac compense le cœur (Roland Tapor).

 

Dieu habite dans un cœur honnete (Proverbe japonais)

Un bon cœur est aimé de tous, hormis des gens qui n’ont point de cœur (Félicité Robert de Lamennais)

 

Chaque cœur a son soin particulier (Proverbe oriental)

Organe sensible mais aussi très dur (Laure Conan)

Ecoute, seul est juste le chant de ton cœur (Agnès Genestier, moi, hihihi… ce jour)

Un bon cœur ne peut se résigner aux maux qu’il cause (La France)

Rien ne repose mieux le cœur comme ce qui le vide (proverbe français 1855).”

Agnès

 

Bouyabes Bien de chez moi….

Jeu annuaire pour les nuls… Une recette avec la lettre B…

 

“Comme je ne suis pas de Marseille,

je peux cuisiner la veille,

mettre les ingrédients qu’il me faut,

pas besoin d’etre un pro…

 

Tout d’abord pour vos ingrédients :

4 bottes de terre,

un peu de truc vert,

des feuilles d’iris feraient l’affaire,

des larmes.. mais oui, vous savez

le rond blanc qui fait pleurer.

Puis, l’été vous vous mettez nus, personne ne bouge,

en quelques instants, elles deviennent rouges,

pour relever le tout, un peu de ying et de yang,

dans les champs, allez piquer des ronds verts,

à 3 heures du mat, pechez dans la rivière….

 

Prendre la cocotte, mais non.. la cocotte pas la poule,

mettez le tout en forme de boule,

ah ! le vin n’est pas à boire, 

il doit enivrer tous vos accessoires..

vous siffle, et vous siffle et vous siffle, la cocotte

oh oh ! elle siffle !!! bougez, bougez, bougez,

le couvercle va sauter, elle est prete la popotte…”

Agnès

 

 

 

…. le M comme AIME

“Quel mot ce : aime !

un gateau j’aime,

un fruit j’aime,

une phrase j’aime,

un mot j’aime,

un meuble j’aime,

un tableau j’aime,

un animal j’aime,

un paysage j’aime,

un être humain j’aime,

trouver l’émotion du aime,

trouver la finesse du aime,

trouver tout ce que veut dire : aime

un seul mot, plusieurs sens : aime

il faudrait inventer d’autres mots que : aime

pour chaque chose, chaque être, hélàs que : aime

mais continuons à faire vivre ce joli mot  : aime”

Agnès

Communauté des nuls : la lettre e

Je vais vous conter une histoire,

je commande des petites cuillères,

il me vient des fourchettes,

je prends le combiné et téléphone,

pas de problème, je vous rassure,

nous enverrons des petites cuillères,

je reçois, quoi ? des grosses cuillères !

assez de ce qui se passe avec cette commande,

je m’en vais dans une grande surface,

et là, elles sont de couleur ou plus chères,

je repars du magasin les mains vides.

Quelques jours s’écoulent….

dans mes placards, dans le garage,

des clous, je cherche,

et dans un sachet, que vois je ?

 vingt petites cuillères….

moralité ? plusieurs je crois, voici la mienne :

dans tes placards, Agnès, cherche !

Mais… de cette anecdote, je préfère en rire.

Agnès

 

JEU ANNUAIRE POUR LES NULS abécédaire LA LETTRE B : Objet, ville, pays, fleurs etc….

 

 

AgfaPhoto

 

BARBECUE

 

Ensemble, marchons dans les sentiers,

prenons une pause pour nous rafraichir et déjeuner,

des cailloux, un peu de bois sec, une grille transportée,

préparons le feu de l’amitié pour nous régaler.

 

Réunissons nous autour de ce feu, l’air est frais,

sentons l’odeur de ces viandes et légumes grillés,

partageons ce délicieux repas sans mondanité,

sans chichi, ni tralala, un petit bout de simplicité.

 

Que cet humble barbecue soit accompagné,

de joie, de rire, oubliant nos soucis un instant,

racontons de belles anecdotes d’antan,

et apprécions le goût dans notre palais.

 

Barbecue, rien d’original, si ce n’est,

qu’un court moment,

en écrivant, et vous en me lisant,

ensemble, un barbecue, nous avons partagé.. “

Agnès

 

 

 

JEU ANNUAIRE POUR LES NULS abécédaire LA LETTRE B : Objet, ville, pays, fleurs etc….

 

 

AgfaPhoto

BARBECUE

Ensemble, marchons dans les sentiers,

prenons une pause pour nous rafraichir et déjeuner,

des cailloux, un peu de bois sec, une grille transportée,

préparons le feu de l’amitié pour nous régaler.

Réunissons nous autour de ce feu, l’air est frais,

sentons l’odeur de ces viandes et légumes grillés,

partageons ce délicieux repas sans mondanité,

sans chichi, ni tralala, un petit bout de simplicité.

Que cet humble barbecue soit accompagné,

de joie, de rire, oubliant nos soucis un instant,

racontons de belles anecdotes d’antan,

et apprécions le goût dans notre palais.

Barbecue, rien d’original, si ce n’est,

qu’un court moment,

en écrivant, et vous en me lisant,

ensemble, un barbecue, nous avons partagé.. “

Agnès

 

la lettre G : annuaire pour les nuls

La suite du jeu de Domi : la lettre G :

Aujourd’hui… hé oui… concernant ce jeu… Je voulais un petit changement sur mon blog…

Mes amis (es)… hé non… je n’écrirai pas de texte…

 

Je vous propose cette citation et je vous offre une photo prise par mes soins avec mon tout petit GATEAU

 

“Heureux ceux qui savent GOUTER les bonheurs les plus simples…”

Robert Mallet

APDC05292

Agnès de tout cœur pour et avec vous – bisous GROS

Pour tous ceux qui cuisinent

Photo : Relance du p'tit potager :-) Plantes aromatiques diverses, betteraves, concombres, poivrons, tomates, fraises, blettes, radis, groseilles, salades, courgettes... Et maintenant patience !

“Prendre le matin, un grand panier,

se rendre non loin, au potager,

des courgettes, des tomates, des poivrons,

préparer, mijoter, farcir, nous verrons.

 

De pareil choix de viande et de cueillette,

comment comprendre d’une même recette,

d’ingrédients identiques, de mains comparables,

l’aspect, le goût ne seront semblables.

 

De ces plats transmis de parents aux enfants,

de ces recettes nouvelles confectionnées par des Grands,

la cuisine est véritablement un art,

pour certains, les petits plus les séparent.

 

De ces menus, je m’en lèche les babines,

hommage à toutes celles et ceux qui cuisinent.”

(photo : Sophie Hérault) Agnès