Jeu annuaire pour les nuls : la lettre E…..

abécédaire pays, villes etc...sur l'annuaire blog pour les Nuls

« Entre l’Espagne et la Belgique : un pays se nomme France.

Demeurant à Engin, dans le Vercors, le vieil éleveur de chèvres, parcourait comme un écureuil, des forêts, des montagnes et ressemblait dans les rochers à Edleinger Patrick. N‘ayant peur de rien, il naviguait même sur le fleuve d’Eyrieux !.

Ce vieil homme se nomme Edurne, les fruits, il les savoure tous, les fruitiers inonde son paysage, mais celui qu’il préfère est l’évis (mais là il ne les trouve qu’en polynésie où vit sa fille, mais c’est une autre histoire..).

Il aimait jouer à l’Epervier avec les enfants.

Sa plus belle passion : narrer des histoires ou des contes tant aux enfants qu’aux adultes…

Si vous rencontrez une express verte en forme d’épi, arrêtez la, et demandez à Edurne de descendre pour vous raconter cette légende.

Il la raconte bien mieux que je ne peux l’écrire……

Edelweiss

« Des années, des siècles se sont écoulés,

sans que nous parlions de ce petit berger,

assis, seul, sur son immense rocher,

observant son troupeau, de ses yeux éveillés.

 Un jour, alors qu’il appelait son chien,

une dame feutrée de poils blancs,

apparut devant lui, à l’aube de son chemin,…

 surprit, d’un grand pas, il prit le devant.

 N’ai pas peur, n’ai pas peur, petit berger,

tous les jours, tu regardes ma beauté,

va dire aux gens de ton peuple de partir,

de ma rareté, il ne peut me cueillir.

 Je me développe dans les vires rocheuses,

je m’ouvre dans les pelouses rocailleuses,

mais si vous ne me laissez grandir,

je ne pourrai plus me reproduire.

 Le petit berger enfile son habit de troubadour,

et se mit à crier dans les rues, dans les tours,

rapportant les mots de la pureté et l’amour,

pour que cesse la cueillette à compter de ce jour.

 Depuis lors, écoutant le berger, personne n’en reprit,

ni à l’aube, ni le jour, ni même la nuit,

mais les regards envers elle, ne cessent,

cette belle étoile qu’est…. l’Edelweiss »

Toute l’histoire n’est que pure invention de ma part, Edurne et le petit berger n’existent que dans mon imagination…

Je voulais seulement vous faire rêver avec un peu de paysages, de faune, de flore qui m’entourent mais surtout je souhaitais vous distraire avec la lettre E…. »

(photo : André Valpato)

Agnès

25 réflexions au sujet de « Jeu annuaire pour les nuls : la lettre E….. »

  1. j’en ai trois, séchées, je devais avoir une douzaine d’années, elles étaient en vente là bas dans la montagne, j’espère ne pas avoir fait une grosse bêtise
    Bises

  2. j’en ai trois, séchées, je devais avoir une douzaine d’années, elles étaient en vente là bas dans la montagne, j’espère ne pas avoir fait une grosse bêtise
    Bises

  3. Un très joli conte sorti de ton imagination … Bravo pour ce défi mené haut la main !
    C’est vrai que l’Edelweiss est une fleur qui se fait rare (si je ne me trompe pas, il est même interdit de la cueillir … mais l’homme n’est pas souvent obéissant !) Par contre, mes parents en ont eu longtemps dans leur jardin (en périphérie bruxelloise) … ils avaient acheté des semences en Suisse, elles ont donc survécu plusieurs années avant de disparaître complètement d’un coup d’un seul … dommage …
    Je te souhaite une bonne soirée !

  4. Très jolie histoire ! Madame Edelweiss le mérite bien… la reine des montagnes ! 😉
    Je crois que je vais sécher le E… pas trop le temps, pas trop d’inspiration… 😉
    Bon aprem,
    @+

    • Hum Epicéas je te prends en flagrant délit d’insubordination 🙁 On voit bien que cette fois Agnès n’avait pas de chipolatas sur la braise hihi!!!
      Ok c’est bon pour une fois mais attention, dame Domi va devenir de plus en plus sévère hihi!!!
      Bisous
      Domi.

  5. Très jolie histoire ! Madame Edelweiss le mérite bien… la reine des montagnes ! 😉
    Je crois que je vais sécher le E… pas trop le temps, pas trop d’inspiration… 😉
    Bon aprem,
    @+

    • Hum Epicéas je te prends en flagrant délit d’insubordination 🙁 On voit bien que cette fois Agnès n’avait pas de chipolatas sur la braise hihi!!!
      Ok c’est bon pour une fois mais attention, dame Domi va devenir de plus en plus sévère hihi!!!
      Bisous
      Domi.

  6. Bon, Agnès, je vais surveiller de près cette express, et monter à bord pour te surprendre le jour de ton anniversaire … bonne journée de ce samedi !

  7. Bon, Agnès, je vais surveiller de près cette express, et monter à bord pour te surprendre le jour de ton anniversaire … bonne journée de ce samedi !

  8. Un bien joli conte pour la reine de la montagne , heureusement qu’elle est protégée maintenant parceque sa cueillette massive a bien failli la faire disparaître.
    Bravo pour cette excellente participation à la lettre E
    Bon dimanche
    Bisous

  9. Bravo Agnès ton inspiration nous mène vers les sommets!!!
    C’est une belle invitation à la nature que tu nous fais là!!!
    Merci de tout coeur!!!
    Bisous et belle semaine.
    Domi.

  10. Bravo Agnès ton inspiration nous mène vers les sommets!!!
    C’est une belle invitation à la nature que tu nous fais là!!!
    Merci de tout coeur!!!
    Bisous et belle semaine.
    Domi.

  11. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Agnès…et c’est réussi..J’ai rêvé, j’ai imaginé…bravo pour cette belle histoire…l’edelweiss, quelle belle fleur…Je me rappelle, gamine, lorsque nous nous promenions en montagne…les moniteurs (c’était en colo) nous disaient, nous répétaient « attention où vous mettez les pieds, n’écrasez pas la reine des fleurs, l’edelweiss ! » et nous, nous regardions, nous ne voulions pas massacrer…nous ne savions pas que l’edelweiss ne poussait pas comme ça, n’importe où mais bien à l’abri sur les sommets…alors oui, oui, bravo pour ton texte
    A très bientôt Agnès

  12. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Agnès…et c’est réussi..J’ai rêvé, j’ai imaginé…bravo pour cette belle histoire…l’edelweiss, quelle belle fleur…Je me rappelle, gamine, lorsque nous nous promenions en montagne…les moniteurs (c’était en colo) nous disaient, nous répétaient « attention où vous mettez les pieds, n’écrasez pas la reine des fleurs, l’edelweiss ! » et nous, nous regardions, nous ne voulions pas massacrer…nous ne savions pas que l’edelweiss ne poussait pas comme ça, n’importe où mais bien à l’abri sur les sommets…alors oui, oui, bravo pour ton texte
    A très bientôt Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *