ITALIE

maud047maud049

(mes propres photos : avec le temps, elles ont changé de couleur….)

 

« Au bas de la botte de l’Italie, nous étions invités à un mariage.

Nous profitions de ce voyage pour rendre visite aux lieux. Nous demeurions chez les habitants, l’accueil fût chaleureux.

Les repas étaient riches. Les filles se levaient à 5 heures pour préparer de vraies pâtes à la main. Lors du premier repas, je pensais que mon assiette servie de pâtes était le plat principal, mais… ce n’était que l’entrée.

Petite mangeuse que je suis, j’ai eu bien du mal avec les repas, mais refuser de manger ou ne pas finir son assiette, était une offense…

Le patriarche assis au bout de la table dominait les hommes.  Les femmes mangeaient sur une autre table.

Je me rappelle un matin, le soleil plombait, je me suis habillée en mini juge. Très vite, les italiennes sont venues me voir, j’ai de suite compris… Je suis allée me changer.

La majorité des femmes étaient habillées en noir, ne montraient pas leurs jambes…

Les visites des lieux me permettaient de digérer, les demeures ressemblaient étrangement à celles du sud de la France.

Il fallait nous adapter à toutes leurs coutumes, qui n’étaient alors pas les nôtres.

Mais le temps a passé, même si certaines de leurs traditions vivent encore, d’autres choses ont changé, mon petit récit date de trente années… »

Agnès

3 réflexions au sujet de « ITALIE »

  1. Bonjour Agnès,
    Il m’est arrivé, sans me rendre en Italie, d’être conviée à la table d’une famille Italienne.
    Et, tout comme toi, j’ai été surprise de constater leur façon de vivre et les coutumes à respecter.
    Les enfants vouvoyaient le père, les femmes et les hommes étaient séparés en effet.
    Je n’ai, cependant, pas été confrontée au souci vestimentaire car je ne porte jamais de jupes ou robes courtes (sourire). J’étais pourtant beaucoup plus jeune à l’époque !
    Et c’est à cette table que j’ai appris à manger les spaghettis avec fourchette et cuillère (rire) !

    Ton article m’a replongée dans ces années où mon ex-mari était moniteur d’auto-école, et que le papa de son élève avait tenu à le remercier car sa fille avait obtenu le permis dès son premier passage ! Il nous avait donc invités à sa table.

    Merci pour tes mots intéressants qui en surprendront plus d’un certainement ! Car nous n’imaginons pas cela dans ces familles Italiennes…

    Bonne journée et à bientôt,
    Cathy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *