elle

« Main dans la main,

nous regardons le sapin dans la salle de la maison,

une à une, les boules nous accrochons avec des guirlandes, nous affinons.

 

 Dehors, ensemble, les lumières nous mélangeons

les cadeaux sous le sapin nous installons,

quand tout fût terminé,…

nos yeux se sont croisés.

 

 Sur le perron de la porte, nous attendons les yeux dans le vide,

nous entendons des cris de joie de petites filles,

 à travers les nuages, nous imaginons son profil.

 

 Tout défile, notre vie, notre amour,

nous ressentons son âme délicat,

 elle est notre enfant pour toujours,

De nouveau, les cloches sonnent…  Elle ne viendra pas… »

Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *