Sur une feuille blanche, il est aisé d’écrire,

des paroles que l’on entend, ne rien dire,

ne rien dire pour éviter les malentendus,

garder les maux de chacun dépourvu.

 

Une feuille blanche sur un large cahier,

confident de tous les songes, les secrets,

où les mots défilent sans hésiter,

où les phrases ne restent jamais bloquées.

 

Certains écrivent, dégagent leurs ressentis,

les joies, les peines, le chemin d’une vie,

les êtres se posent pleins de questions,

sur tout ce qui nous entoure….. »

Agnès

4 réflexions au sujet de «  »

  1. Merci LuneDeTristesse.. le mot « pète » n’est pas le bon (il n’existe pas), tu as dû taper trop vite… mais j’ai bien compris ton gentil message et je t’en remercie beaucoup… Bisous bon week end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *