La perle

Perle : La Perle d'or

 

« Il jouait de sa lame comme un levier,

le fit céder, le coquillage s’ouvrit,

soulevant le repli, la perle était…

aussi belle qu’un… Louis.

 

Aussi parfaite que la lune,

grosse… comme un œuf sur la dune,

il ne savait plus, lui paraissait si belle,

n’en n’avait jamais vu de pareil.

 

« Pour ma bien aimée, pensa-t-il alors,

un cadeau du cœur valant plus que de l’or,

ainsi… me regardera-t-elle d’œil d’amour,

ou fera-t-elle encore, en me croisant… demi tour ? » ».

Agnès

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de « La perle »

  1. tu as tout à fait raison Gibee l’amour ne s’achète pas. Et je tiens à te remercier d’apprécier mes poésies. A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *