Paris sous ses mauvais jours…

PARIS

 

De Paris, l’encre ne cesse de couler,

Capitale vénérée du monde entier,

Mes pas longent les ponts sculptés,

les monuments n’ont de cesse d’être visités…

 

Les amoureux de Paris vont certainement m’honnir,

Mais moi aussi, à dire, j’ai des mots bénis,

De Paris, je n’ai nullement vu que des édifices.

 

Je n’aime point Paris dans ses mauvais côtés,

Pressés, sont les gens, dans le métro,

Marchent comme de véritables robots,

Bousculant, écrasant mes pieds, sans se retourner.

 

Les périphériques toujours bouchonnés,

Les véhicules doublent du mauvais côté,

Notre œil doit regarder de partout,

Comme un caméléon. J’ai besoin d’un garde-fou.

 

Sous la pluie ou les nuages, les rues sont pleines de vie,

Sous le soleil ou les étoiles, les ruelles sont pleines de bruit,

Difficile pour moi de vivre dans cette ville de fourmis,

J’ai le mal du calme et de la tranquillité de ma vie. »

Agnès

 

 

3 réflexions au sujet de « Paris sous ses mauvais jours… »

  1. Je ne sais plus, je n’en pouvais plus de Paris et de sa région, puis aujourd’hui je suis loin, et Paris me manque, là ou je suis aujourd’hui je n’ai pas trouvé ce que je cherchais, le constat est donc, j’y ai perdu au change.
    Je ne regretterais pas la pollution, je ne regretterais pas la « faune nocturne » 😉
    Mais…. effectivement les bouchons, et pourtant plus de respect au volant que là ou je suis…effectivement la foule , mais si tu tombe au sol, tu as dix personnes qui t’aident, ce qui n’est pas le cas chez moi, les badeaux semblent indifférents, s’enferment chez eux, mais au final je me demande si ce n’est pas de la pudeur tout simplement.
    Voilà mon impression, si un jour je retourne sur Paris, je changerais peut-être encore
    Bises

  2. Bonjour Agnès,
    Merci de ton commentaire déposé sur mon blog, ce qui me permet le plaisir de découvrir ton univers avec ce beau poème sur Paris. J’aime Paris, ses monuments, l' »air de Paris », mais le métro et les encombrements, pas trop non plus. 🙂
    Amitiés
    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *