GGGRRRRR

Afin de me plaire,

il valait mieux se taire,

ce petit oiseau vert,

chantait toujours à l’envers.

je me rappelle comme hier,

de ses phrases de Prévert,

« je suis faite pour plaire…

cette pluie sur la mer…

quelle connerie la guerre… »

Mais à l’aube d’un hiver,

une plume sur ma table claire,

posée là…  je n’ai pu rien faire..

mon oiseau ne chantera plus ses airs… »

Agnès

 

15 réflexions au sujet de « GGGRRRRR »

  1. Que c’est joli Agnès, triste mais joli un peu comme Prévert!!!
    Merci à toi pour cette participation.
    Gros bisous.
    Domi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *