En mémoire de Patrick…

« Je ne vous parlerai pas des vignes ni du vin, je laisse le soin aux connaisseurs de s’en charger.

Patrick qui me connait bien nous a emmené dans un endroit traditionnel de leur région.

Quel est cet endroit ? nous en avions entendu parlé mais nous n’en avions jamais vu.

Cet endroit se nomme la palombière. Qu’est ce que c’est ?

Jean Pierre, maitre de ces lieux, nous a chaleureusement accueilli.

La palombière lieu très convivial est situé dans les vignobles et surtout la forêt. En entrant dans les bois, de tous les côtés des ficelles et des ficelles sont suspendus aux arbres….

Des appareillages artisanaux mais fabriqués dans les règles de l’art, auxquelles sont pris les ficelles, servent à monter les appeaux aux cimes des arbres.

Les appeaux ainsi fixés sur les raquettes, servent à attirer les palombes sur les branches des arbres.

Suivant les vents, les palombes se posent ou ne se posent pas bien. Dans le cas où les palombes sont posées, un signal est donné et une salve retentit.

Les palombes tombent, elles sont ramassées, comptées, plumées. Le plat traditionnel de la région est le salmi.

Une cabane cachée et suspendue dans un arbre, reçoit le bout de toutes les ficelles pour les manoeuvres. Au sol, nous entrons dans une cabane et un tunnel camoufflé par des branchages dans lequel nous pouvons circuler et se rendre au pas de tir sans être vus.

Cette chasse particulière ne peut être transmise que de génération en génération. Chaque chasseur garde son secret. Aucune école n’existe pour de tels enseignements. Il faut des années et des années, du temps, surtout de l’assiduité, être responsable et être respectueux envers les autres palombiers pour chasser la palombe. »

Agnès

5 réflexions au sujet de « En mémoire de Patrick… »

  1. Florence – Testé pour vous
    Ah, la chasse…euh non merci, vraiment sans façon. Je ne suis pas du tout une adepte de la chasse et non, je n’admire pas ces tueries. Mais bien sur, chacun fait comme il veut, je respecte toutes les idées, les traditions…mais pour moi, non merci…Merci pour ce partage…ça a du être une sacrée découverte car effectivement ça paraît être très à l’ancienne.
    A très bientôt et passe une excellente soirée…aujourd’hui soleil..je croise les doigts pour demain

  2. oui Gibee dans le sud ouest, dans la région de Bordeaux, où demeurait Patrick. Ce privilège (car c’est un privilège de voir de tels endroits bien cachés même si je ne suis pas forcément pour tuer les oiseaux) je ne le vivrais plus, tu sais que Patrick est parti avec son vélo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *