BRETAGNE

378438_110429382402436_2015686744_n[1]l5maud050
mes propres cartes postales et photos
« J’aime paimpol et sa falaise, son église et son grand pardon. J’aime surtout la paimpolaise qui m’emmène au pays Breton… » une chanson que je chantais plus jeune. Elle me transportait dans des rêves.
Ce rêve fût réalisé. Les vagues claquent sur les falaises en émettant de jolis sons, que je ne cesse d’entendre. Les mouettes tournoient sur la mer en créant des valses incessantes.
Je suis assise… au bord d’une falaise et je regarde ce spectacle majestueux.
Puis une petite fille s’approche de moi et me sourit. Une petite bretonne tout habillée en costume de sa région : un chapeau dentellé, une longue robe bordeau et rose en satin, un tablier blanc brodé, des chaussettes blanches couvertes de petites chaussures noires. Elle me tend la main, je me lève. La visite de la Bretagne commence.
La plupart des maisons sont couvertes de toits de chaume ou d’ardoise, les vieilles maisons en pierre sont pour la plupart ornées de grosses cheminées. Tout est fleuri, le soleil se reflète dans la mer.
Nous rentrons dans la cité de Saint Malo, je ferme les yeux et je m’imagine à l’époque des chateaux forts.
Dinan, Dinard quels spendides communes avec leurs maisons anciennes, les ponts, le port et les chateaux. Je m’arrête devant une statue : Du Guesclin : mais qui était ce personnage ? J’accoste une personne âgée. Je suis fascinée par son récit et la manière dont elle me raconte l’histoire de ce vayant guerrier.
Le chemin continue, du sable, du sable, du sable, au loin la mer et au milieu un ilot : Le Mont Saint Michel. Les marches d’escaliers sont nombreuses, je ne les ai pas comptées mais peu importe, la visite est merveilleuse. Le sommet de la flèche de l’église abbatiale est à 150 mètre au dessus du niveau de la mer. Et lorsque vous êtes tout en haut, vous avez envie de voler, l’espace, un immense espace.
Au Cap Fréhel, une étendue de plage nous ouvre les bras. Très peu de monde, les camping cars occupent les places de stationnement. Nous prenons un petit bateau et là, une vue imprenable de falaises, de trous dans les falaises, des édifices construits sur ces rochers. A chaque coin de visite, nous rencontrons des phares, des ronds, des carrés, en pierre, de couleurs, tous différents les uns des autres.
Vu d’avion, un grand C dans la mer, avec ses huits tours, la ville close, c’est bien sûr Concarneau. La Bretagne est riche en fort, je n’en citerai que deux : le Fort Boyard que vous connaissez tous et le Fort La Latte.
Je termine ma visite dans une cité médiévale, la place au Beurre à Quimper.
Le temps est court, la Bretagne est immense, très riche en histoire, en légende, en architecture, en chanson. Elle a été envahie plusieurs fois mais nous avons la chance que beaucoup de prestiges soient restés élevés.
Le soleil se couche sur Le Roc Trévézel des Monts d’Arrée, je dois partir. Je me retourne pour me nourrir encore de cette image de soleil couchant et de rochers fleuris qui longent la mer… Bretagne : Je reviendrai… »
Agnès

5 réflexions au sujet de « BRETAGNE »

  1. Une belle promenade dans ma région 😉 la première partie de ton récit, je ne connais presque pas, le mont st michel, je l’ai vu de loin, le reste alors oui je connais très bien, tu sais si bien le décrire que je n’ai rien à rajouter, c’est avec plaisir que la bretagne et les bretons t’accueilleront de nouveau.
    Kenavo Agnès 😉

  2. Magnifique récit imaginé
    Une région ou j’ai tant de plaisir à me promener, moi la Normande pure souche !!
    Nous voyageons beaucoup en camping-car et la Bretagne reste un de nos endroits préférés,
    Merci pour ces belles lignes

    • dgi : Ce récit n’est pas imaginé, je suis allée en Bretagne plusieurs fois, à différents endroits et j’ai plaisir à raconter ce que j’ai pu vivre, ce que j’ai pu voir, ce que j’ai pu entendre… Mais peut être que j’ai raconté comme une histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *