Etre grand’mère

 

 

 

« Elle a des cheveux attachés,

non grissonnant, son visage témoignant de son passé,

assise sur son rocking chair se balançant,

écrivant des poèmes près de la cheminée.

 

 Lorsque vous ouvrez la porte de sa maison,

Une odeur de café et de soupe vous acceuille,

Ses yeux se lèvent de ces citations,…

Elle place délicatement son recueil.

 

 Elle s’approche de vous les bras ouverts

Toujours béate de votre visite,

Par son regard, elle a déjà découvert,

Certaines de vos bonnes ou mauvaises conduites.

 

 Aucun mot, ne prononce, elle attend,

vous parlez, de ses ouies elle écoute,

pas besoin de long discourt, de suite,

elle comprend, vous regarde, ses yeux verts vous envoûtent.

 

 Sa face durcit, son coeur sourit,

Tend sa main quand vous avez besoin ;

elle, Sa vie longue n’est pas éternelle,

Ses conseils, son savoir, vous enrichissent.

 

 Moi, un moment fort, je vivrai demain,

J’ai élaboré une soupe avec entrain,

Je laisserai mon livre, mes poésies,

J’entendrai mes enfants, mes petits,

Je me lèverai de mon rocking chair, Ils viendront…

Pour la fête des Grand’Mères… »

Agnès

2 réflexions au sujet de « Etre grand’mère »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *