communauté des croqueurs de mots : défi 130 : l’herbe et le bêton…

Banksy par punknews - FlickR (cc-by-sa)
Aujourd’hui, dans les grandes villes nous revenons lentement, peut être trop lentement… à la nature.
 
Par la biodiversité : les plantes urbaines sont désormais un observatoire….
Les plantes sauvages rendent les villes plus agréables à vivre..
 
Tragus racemosus (L.) All. (bdtfx) par Olivier NAWROT
 
Les espaces verts tempèrent les canicules, participent à l’absorption des gaz à effet de serre, aident à la dépollution de l’eau et du sol et sont également essentiels au bien-être et à la santé des habitants.
De plus, la richesse de ces espaces dépend des surfaces qui leur sont consacrées, des modes de gestion qui leur sont appliqués et des connexions vertes qui les relient.
En effet, pour assurer leur pérennité, les plantes doivent pouvoir se déplacer en ville ceci grâce à la circulation de leurs graines et de leur pollen. 
C’est pourquoi les friches, les pieds des arbres d’alignement, les jardinières, les toits, les murs ou tout autre interstice urbain sont autant de relais indispensables pour assurer la continuité entre les populations de plantes des squares ou des jardins, des bords de route ou sur le creux des trottoirs….
 
 
sauvages_1
 
Mais malheureusement, nous, nous avons tout de même connu la dégradation des paysages… 
 
béton, béton, béton…!!!
 
Et Jann l’exprime si bien….
 
DE L’HERBE AU BETON paroles de Jann Alexander
 
« Où sont les champs d’autrefois
Etendus à perte de Vue
Les lapins et les cabanes,
Le fermier qui a trop bu

Où sont les sentiers de terre
Les dames en robe à vélo
Où sont partis les gitans?
Dans des pièces où il fait chaud …

Le Monde Change, mon Ami (e)
Le monde change si vite,
Au-dessus les avions,
On passe de l’herbe au béton,
Le Monde change trop vite
Cher(e) ami (e) (bis)

Où est la rivière dorée,
Par les éclats d’un été,
Les grosses vaches quittent nos prés,
Fini les bals de clair de lune,

A quoi bon s’apitoyer,
Cette époque a bien vécu,
Il nous faut une page tournée,
Mettre les pieds dans l’Inconnu(e)

Qui a dit qu’une autoroute
Etait comble de laideur ?
Qui a dit que tout ce qu’arrive, 
Compte forcément pour du beurre?

Prends garde à la Nostalgie, 
Celle-ci remue tes frayeurs,
Notre siècle est dynamique,
Ferme les yeux sur ta douleur … »

 
 
Peut être qu’un jour, tous les trottoirs seront recouverts de différents verts où nous pourrons marcher en caressant l’herbe sous nos pieds… Comme l’herbe qui pousse entre les rails des tramways dans certaines villes…
 
Peut être qu’un jour, toutes les villes prendront les moutons pour égaliser les herbes comme dans certaines villes…
 
Peut être qu’un jour…. Le vert de l’herbe recouvrira de sa plus belle couleur, le gris morose du béton…
 
3574_349_Bouillon-de-culture
 
Agnès
 
 
 
 
 

 

6 réflexions au sujet de « communauté des croqueurs de mots : défi 130 : l’herbe et le bêton… »

  1. Bonjour Agnès… la ville rogne sur la campagne, gratte-ciel pour y loger ceux qui la fuient pour y trouver du travail surtout… et à la retraite on se retire au vert vite fait… merci, au plaisir, jill

  2. Ping : Vos résultats pour le défi 130 de Lénaïg !!! | le blog de la communauté des croqueurs de mots

  3. bravo pour cet article très pertinent ainsi que le poème qui l’accompagne!!!
    Chez nous en ville il se fait beaucoup d’effort pour favoriser la biodiversité!!!
    Au coin des rues par exemple on peut cueillir des légumes plantés dans des petits parterres et entretenus par les riverains. Je trouve l’initiative très sympathique. Dans les parcs les pelouses ne sont plus tondues mais fauchées trois ou quatre fois par an, on peut y trouver des fleurs sauvages , les insectes y reprennent leurs habitudes, les lapins y gambadent etc…
    Je me plains souvent de vivre à la ville et pourtant Bruxelles est réputée ville verte, nous avons énormément d’espaces verts contrairement à d’autres villes 😉
    Voilà Agnès j’ai ajouté tes liens sur le blog de la communauté 😉
    Je te souhaite un bon dernier week-end d’été, chez nous il fait beau et demain c’est journée sans voiture. Encore un effort environnemental 🙂
    Bisous
    Domi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *